Vers des navires et des aéronefs sans équipage ?

Jusqu’où la machine peut-elle remplacer l’homme ?

Colloque - 9 et 10 décembre 2019 - Ecole Militaire - Paris

Objectifs du colloque

Les progrès spectaculaires et durables des technologies de l’information et de la communication permettent de concevoir des mobiles largement autonomes. Dans le domaine des transports, il existe un nombre croissant de projets et prototypes de véhicules ayant un certain degré d’autonomie. Les aéronefs et les navires n’échappent pas à cette évolution qui apporte déjà des avantages certains dans des domaines spécifiques. Il existe aussi des travaux de normalisation dans ces deux milieux pour encadrer la numérisation des informations ainsi que leur transmission, leur traitement et leur présentation au service des navigants.

Allons-nous vers un monde où navires et aéronefs de transport auront des équipages réduits, voire plus d’équipage à bord ?

L’Académie de l’air et de l’espace et l’Académie de marine se sont associées pour étudier cette problématique, qui présente de nombreux points communs entre ces deux domaines, et certainement plus qu’avec les autres modes de transport. L’objectif du colloque, qui se déroulera sur un jour et demi, est de parcourir les diverses facettes de l’automatisation et de l’autonomie en mettant en perspective les similarités et les différences entre le maritime et l’aéronautique, y compris dans leurs aspects environnementaux, et en tenant compte de la maturité des concepts et des ensembles normatifs respectifs.

Après une présentation des perspectives technologiques, les attentes des exploitants et des constructeurs seront examinées dans une table ronde qui mettra en relief les tendances communes. La deuxième journée s’ouvrira par une session consacrée aux objectifs de sécurité et de cybersécurité et aux cadres réglementaires et normatifs associés. Ceux-ci devront évoluer significativement pour une automatisation poussée, avec un éclairage particulier sur les méthodes à utiliser pour la conception et la validation des systèmes d’information et de communication, qui sont au cœur de l’automatisation et présentent des défis particulièrement ardus de sécurité et de sûreté. Le deuxième jour se poursuivra par une table ronde qui mettra l’homme au centre du dispositif en traitant notamment de l’emploi, de la formation et de l’acceptabilité sociétale, faisant intervenir des spécialistes de ces domaines, des opérateurs embarqués et opérateurs des centres de supervision et contrôle. Les questions juridiques, touchant notamment des questions de responsabilité d’assurances, seront enfin évoquées en fin de journée.

Le colloque s’adresse à tous les professionnels du transport maritime et aéronautique, depuis la recherche et l’industrie jusqu’aux navigants, en passant par les exploitants et les administrations concernées, notamment celles qui fournissent des services àla navigation. Les militaires sont aussi intéressés, car ils sont déjà utilisateurs de certains moyens automatisés et devront cohabiter avec les civils dans leurs milieux respectifs. Enfin les étudiants déjà spécialisés devraient y trouver des éclairages utiles pour leurs études et pour leur future vie professionnelle.

Ce colloque sera introduit puis conclu par deux grands témoins et sera l’occasion d’échanges approfondis avec l’assistance.

Partenaires

Soutiens